Accompagner les PME et leur création de valeur via les microcapitalisations

Cybersécurité, énergies renouvelables, e-mobilité, décarbonation, digitalisation, biotechnologies, rénovation du bâtiment, semi-conducteurs, petites sociétés souvent inconnues du grand public, les microcapitalisations représentent un univers d’investissement très attractif et réellement diversifiant au sein des actions cotées. Moteur principal de la création d'emploi grâce à leur croissance, les PME restent au cœur des différentes politiques économiques des gouvernements. 

Sur les marchés financiers, ces mesures de soutien permettent de mettre en lumière les très petites capitalisations boursières. C’est une classe d’actifs à part entière aux Etats-Unis depuis les années 1970, mais il a fallu attendre les années 2000 pour que cette niche d’investissement émerge en tant que telle dans les autres régions du monde - il existe dorénavant des indices de microcapitalisations pour tous les pays développés.

Des PME
innovantes

L’univers des microcapitalisations est constitué de petits acteurs de niche innovants dont la capitalisation boursière se situe généralement entre 50 et 500 millions d’euros. Disposant d’un actionnariat souvent familial ou entrepreneurial, pour un meilleur alignement des intérêts, ces entreprises génèrent également plus de croissance que les grandes valeurs sur le long terme.

Cet univers profond est composé de milliers de sociétés à travers le monde. Réparties de façon assez homogènes entre les grandes zones économiques (Etats-Unis, Europe et Asie), il permet de dénicher des acteurs intéressants, quel que soit le contexte économique.

Les principales
spécificités des
microcapitalisations

Un univers
très diversifié
géographiquement
et sectoriellement


Idéal pour
la sélection
de valeurs

Des
entreprises
en forte
croissance


Un univers
plus performant
sur le long terme

Des sociétés
peu couvertes
par les analystes
financiers


Beaucoup
d’inefficiences
de marché

Des titres
faiblement
corrélés
entre eux


Un univers
moins
volatil

Pourquoi
investir dans
les microcapitalisations ?

Accéder à un univers
original et très diversifié

Les microcapitalisations représentent un univers d’investissement original et attractif au sein des actions européennes et internationales. Très diversifié en termes de secteurs, de pays et de business models, il est moins dépendant des cycles économiques et bien que plus sensible aux phases de stress de marché, cet univers a une meilleure capacité de rebond, comme il l’a démontré par le passé.

Bénéficier d’un profil
rendement-risque attractif

Plus jeunes et plus innovantes, les très petites sociétés cotées génèrent une croissance bénéficiaire supérieure aux grandes capitalisations sur le long terme. Investir dans les microcapitalisations permet également de bénéficier de la faible corrélation entre les entreprises, ce qui se traduit par une moindre volatilité des portefeuilles, si ces derniers sont bien diversifiés.

Financer
l’économie réelle

Les microcapitalisations bénéficient du soutien de nombreux gouvernements. A l’image du PEA-PME français, de nombreuses mesures en faveur des microcapitalisations ont été mises en place à travers le monde depuis plusieurs années car ce sont elles qui constituent le premier moteur de l’emploi. Investir dans les microcapitalisations permet en effet de soutenir les PME en croissance, souvent génératrices d’emploi et de croissance économique.

Quels sont les risques
associés aux
microcapitalisations

La liquidité (volume d’échange au quotidien sur le marché) des microcaps est plus faible que celle des moyennes et grandes capitalisations. Sur le marché des microcaps européennes, seuls 25% des titres voient s’échanger au moins 100 000 euros par jour. Par ailleurs, si l’univers dans sa globalité est moins volatil que celui des grandes valeurs, le risque individuel et intrinsèque de chaque entreprise peut être élevé.

Chez Mandarine Gestion, un contrôle des risques est pleinement intégré au processus de gestion. Le critère de liquidité est fondamental dans la sélection de titres, c’est pourquoi seules les sociétés avec une liquidité supérieure à 100 000 euros par jour peuvent intégrer le portefeuille. Cet indicateur de liquidité est contrôlé au quotidien. En outre, ces deux principaux risques peuvent être gérés grâce à un process d’investissement adapté, avec des portefeuilles diversifiés sur un grand nombre de sociétés, avec des positions plutôt équipondérées.

Comment investir
dans les microcapitalisations ?

Afin d’aider les investisseurs à accéder à l’univers dynamique et innovant des microcapitalisations, Mandarine Gestion a développé une gamme Microcapitalisations permettant d’accompagner les petites entreprises cotées qui ont le potentiel de devenir les leaders de demain. Elle est composée de Mandarine Europe Microcap qui investit dans les microcaps européennes et représente la première stratégie microcap à recevoir le Label ISR français. La deuxième, Mandarine Global Microcap est l’une des rares stratégies au monde qui investit dans les microcapitalisations internationales.

L’objectif de cette gamme est de permettre aux investisseurs de bénéficier de la beauté de cet univers, dans un cadre de risque maitrisé, grâce à un processus de gestion adapté et éprouvé dans toutes les conditions de marché.

Actualités sur le même sujet

Restons en contact
Les Paroles d'Expert
Le point mensuel sur les fonds
Les Valeurs Liquidatives
Particulier
CGP
Institutionnel
Cookies