Les enjeux de la
transition écologique et énergétique

Le changement climatique, la disparition de la biodiversité, l’épuisement des ressources naturelles, la réduction de la consommation énergétique, la limitation des émissions de gaz à effet de serre… les enjeux environnementaux auxquels le monde doit faire face sont nombreux. La notion de transition écologique regroupe un ensemble de principes et de pratiques adoptés dans le but de faire évoluer notre modèle économique et social vers un modèle durable, décarboné, qui répond à ces défis du XXIème siècle.

La transition énergétique représente un des volets majeurs de la transition écologique, l’énergie étant inhérente aux nombreuses activités humaines. Compte tenu de nos modèles de développement et de l’absence de prise en compte pendant longtemps des limites planétaires, on va au-devant des catastrophes écologiques ; une réorganisation des modes de production et de consommation est devenue essentielle. Le concept de transition prévoit ainsi la période nécessaire pour transformer l’économie et basculer vers un système énergétique s’appuyant efficacement sur des ressources renouvelables.

Pourquoi
la transition
est-elle possible
aujourd’hui ?

La transition nécessaire dans la lutte contre le réchauffement climatique est aujourd’hui possible. En effet, de nombreux obstacles ont été levés pour que la mutation de nos économies puisse se matérialiser.

L’urgence climatique est déjà rentrée dans la conscience des populations - aujourd’hui c’est devenu la première préoccupation de 47% des Européens selon un sondage réalisé par l’Institut BVA. La volonté politique allant de pair avec l’expression citoyenne, la transition écologique et énergétique (TEE) est intégrée dans des plans de relance et de développement, notamment en Union européenne, en Chine et aux Etats-Unis. En avance sur le reste du monde, l’Union Européenne a prévu d’investir au moins 25% du budget par an dans la TEE entre 2021 et 2027. En même temps, le Parlement européen a travaillé avec des scientifiques pour adopter la taxonomie, une nouvelle législation sur les investissements durables qui doit permettre le fléchage des capitaux vers les « éco-activités ».

D’autre part, la transition énergétique incite les entreprises à se renouveler et à aller vers de nouveaux modèles pour innover et créer des services énergétiques qui répondent aux exigences et enjeux environnementaux.

Les 4 objectifs
de la transition écologique
et énergétique

Consommer

mieux


économiser

l’énergie

Moins de carburants fossiles, moins de transport, plus de confort thermique, plus d’efficacité dans l’industrie.

Produire

autrement


préserver

l’environnement

Plus de ressources locales, plus d’énergies renouvelables, moins de déchets.

Relancer

l’économie


créer des emplois

d’avenir

De nouveaux métiers à moyen et long terme.

Financer

l’innovation


épargner

autrement

L’épargne comme source supplémentaire de financement de projets visant à soutenir la TEE.

Pourquoi investir dans la transition énergétique et écologique ?

Investir dans la TEE c’est contribuer à lutter contre le réchauffement climatique en orientant son épargne vers les fonds qui ont mis cet objectif au cœur de leur processus d'investissement. Il s’agit d’accompagner les acteurs de la transition climatique grâce aux investissements dirigés vers les projets qui visent à soutenir cette démarche.

Ces acteurs de la transition opèrent dans des secteurs listés par la taxonomie européenne, tels que les transports propres, les énergies renouvelables, la gestion de déchets, la gestion écologique des ressources naturelles ; tant d’activités qui représentent également des opportunités d’investissement, puisqu’il s’agit des thématiques porteuses avec des niveaux de croissance estimés intéressants selon nous.

Des
thématiques
porteuses

Il existe de nombreuses thématiques d’investissement liées aux énergies propres et à l’environnement, qui impliquent une dynamique d’innovation, nécessaire à la lutte contre le dérèglement climatique. En investissant sur ces thèmes, on accompagne les leaders de ces marchés en devenir, dont certains acteurs se différencient véritablement par leur technologie, leur savoir-faire et leur capacité d’innovation.

Enfin, comme l’ont démontré Joseph Stiglitz et l’Université d’Oxford, investir dans la transition est le meilleur moyen de relancer nos économies et de créer des emplois à moyen et long terme.*

*Source: Oxford University - Will COVID fiscal recovery packages accelerate progress on climate change, Prof Nicholas Stern, Prof Joseph Stiglitz and Dimitri Zenghelis.

Comment investir dans la transition énergétique
et écologique ?

Pour bien investir dans la transition énergétique et écologique, il faut tout d’abord choisir un fonds labellisé Greenfin. C’est un outil créé par l’Etat, qui garantit la transparence et l’engagement environnemental des produits financiers. Ce label qui labellise les fonds verts devient ainsi un repère de référence, tant pour les professionnels de la finance que pour les épargnants.

Afin d’aider les investisseurs à s’exposer à la dynamique de croissance qui découle de la TEE, nous avons développé une stratégie labellisée Greenfin qui se focalise sur les entreprises présentes dans des « éco-activités » identifiées par la taxonomie européenne (avec exclusion stricte notamment de tout combustible fossile et du nucléaire) et ayant une démarche climat engagée (proposant des objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ambitieux et cohérents, dans l’optique de maintenir la hausse de la température mondiale en dessous des 2°.

Actualités sur le même sujet

Restons en contact
Les Paroles d'Expert
Le point mensuel sur les fonds
Les Valeurs Liquidatives
Particulier
CGP
Institutionnel
Cookies