Une économie
en pleine forme

En transformation profonde, l’industrie du sport continue sa forte expansion grâce à la prise de conscience croissante liée au bien-être et à la santé, ainsi qu’à la diversification et l’élargissement des populations sportives. De plus, les tendances de digitalisation et les innovations technologiques permettent de nouvelles pratiques sportives, élargissant le marché adressable à échelle mondiale. 

L’économie du sport représente 2% du PIB mondial et sa croissance est estimée à +6% sur les 3-5 prochaines années. Cela s’explique par une hausse permanente des dépenses des ménages et un taux d’utilisation d’équipement encore très faible, dans les pays émergents notamment. Aujourd’hui le marché du sport atteint 800 milliards de dollars de chiffres d'affaires dans le monde et compte 5 millions d’emplois à l’échelle mondiale, dont 450 000 en France (Source : PWC, Deloitte, Inseec-sport, 2019). Le sport représente ainsi un secteur avec une dynamique portée par une croissance de long terme.

Le sport,
poids lourd
de l’économie

800 Milliards $


Valeur globale du marché du sport

2 %


Du PIB mondial généré par le sport

+6 %


Croissance estimée sur les 3-5 prochaines années

5 millions


Emplois dans le monde dans la filière du sport

Un terrain de jeu
pour l’innovation,
au cœur des
évolutions sociétales

Le sport représente un enjeu économique majeur tant par les richesses qu’il crée que par les externalités positives générées.

Transgénérationnel et pratiqué dans tous les milieux sociaux, le sport est un vecteur de valeurs éducatives, d’intégration et de mixité sociale. Il constitue également un outil innovant d’inclusion et un levier de dynamisation des territoires.

D’autre part, la pratique sportive ne cesse de progresser. Cette dynamique s’explique d’une part par les nouvelles motivations liées à la santé, à la recherche de contact avec la nature, et de l’autre, par l’évolution de la mobilité urbaine, qui favorise les modes de transport à moindre impact climatique.

Enfin, l’innovation et l’évolution des technologies accélèrent la transformation profonde de cette économie, portée par l’émergence de nouvelles pratiques, le profil plus large des pratiquants et par les nouveaux modes de consommation, devenus plus connectés et communautaires. 

Le sport,
une stratégie gagnante

Transformée par l’innovation, le digital, les évolutions sociétales et les nouvelles habitudes de consommation, l’économie du sport offre une dynamique de croissance visible et permet de contribuer positivement à l’économie sur le plan extra-financier.

Cette dynamique touche une large gamme d’investissements. Quatre secteurs se distinguent particulièrement. Premièrement, la performance du sportif, à travers des innovations (montres connectées, ceintures cardio) et l’hygiène alimentaire (probiotiques, compléments alimentaires). Ensuite viennent les équipements et le matériel de sport (accessoires, tenues de sports), suivis des infrastructures et des organisations sportives, comme les stades, les salles de fitness, mais aussi le sponsoring et l’évènementiel. Enfin, le dernier secteur s’étend à la consommation digitale, avec notamment l’émergence rapide de l’e-sport et des plateformes en ligne. 

Investir dans le sport permet ainsi de s’exposer à un univers large et très diversifié, aux secteurs faiblement corrélés.

De nombreux
moteurs de
croissance

Il existe de nombreux moteurs de croissance sur la thématique.

Le sport est un sujet de plus en plus intégré dans les plans sociaux et sanitaires des gouvernements, boosté par une prise de conscience rapide à la suite de la crise sanitaire. Plus particulièrement dans les pays émergents, l’augmentation du pouvoir d’achat et les développements des infrastructures contribuent également à l’expansion de cette économie. 

Cette accélération s’explique notamment par l’émergence de nouvelles pratiques et l’élargissement du spectre des sportifs (séniorisation et féminisation par exemple).

L’innovation technologique joue elle aussi un rôle majeur en tant que facilitateur des activités sportives. La digitalisation met à disposition une multitude d’objets connectés et d’applications qui révolutionnent notre rapport au sport. Elle permet l’amélioration des performances et diversifie les conditions de pratique, comme par exemple, à distance.

Ces divers moteurs contribuent à façonner le sport de demain.

Source : Mandarine, moteurs à date, susceptibles d’évolution.

Une solution
hors compétition

Afin d’aider les investisseurs à s’exposer à la croissance générée par l’économie du sport, Mandarine Gestion a créé la stratégie Mandarine Global Sport, un fonds actions qui vise à capter la dynamique de croissance et d’innovation des entreprises affichant un chiffre d’affaires minimal de 30% sur la thématique. Fort d’un univers d’investissement large et diversifié, Mandarine Global Sport sélectionne les meilleures entreprises, selon nous, de toutes tailles de capitalisation à travers les quatre coins du globe.

Mandarine Global Sport s’appuie sur des critères financiers et extra-financiers pour valider la qualité des entreprises et la pérennité de leur croissance. Cette stratégie a par ailleurs reçu le Label ISR d’état français qui vient valider sa démarche responsable.

Actualités sur le même sujet

Restons en contact
Les Paroles d'Expert
Le point mensuel sur les fonds
Les Valeurs Liquidatives
Particulier
CGP
Institutionnel
Cookies